Empâtage

Il est temps de démarrer un nouveau brassin, nous allons procéder à l’empâtage. Cette étape est la première du processus de brassage à proprement parler, une fois démarrée, plus question de revenir en arrière, les deux jours à venir vont se dérouler dans la cuisine à bière…

L’empâtage consiste à verser le malt concassé dans la marmite de brassage et de le mélanger à l’eau. Il va ensuite y subir différents paliers de température qui vont chacuns provoquer des divisions des molécules d’amidon contenues dans le grain pour les transformer en sucres. Mais là je vais trop vite, ce sujet sera traité dans mon prochain post plus en détail…

Pour l’instant nous en sommes à l’empâtage. Même si nous ne parlerons pas encore de transformation de l’amidon, la température de cette étape reste très importante. Le grain ne doit pas être versé dans une eau trop froide, il faut que le mélange grain + eau atteigne environ 38 – 40 °C. Pour cela on rempli la cuve de brassage avec de l’eau à 40-42 °C car la masse de grain refroidira légèrement le mélange.

Il faut éviter de partir d’une eau froide pour ce mélange, car cela provoque une acidification qui risque de rendre votre bière imbuvable !

Pour obtenir un mélange facile à brasser, on incorpore en moyenne 1 kg de malt dans 4 litres d’eau. Cela peut varier un peu selon les habitudes et les bières recherchées.

image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *