Printemps nous t’attendons de pied ferme !

Au printemps,

ni de petits oiseaux ou de lapins frivoles mais de vos gosiers assoiffés elle raffole, la Courtysane a ainsi remplis son sous-sol,

prête est elle, à réjouir vos palais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *